DARCELYS



Chanteur marseillais, dans la même veine qu'ALIBERT.

DARCELYS est né dans le Gard en 1900. Dès la Grande Guerre, il commence à chanter. Déjà, après la Victoire de 1918, il se fait un petit nom à Marseille, où il se spécialise dans le genre méridional. Le succès aidant, il monte à Paris en 1926. Malheureusement pour lui, quand la vague marseillaise déferle sur Paris dans les années 1930 grâce à la Trilogie de Pagnol, c'est son compatriote ALIBERT qui devient le maître du genre. C'est un peu injuste, car ALIBERT, bien que méridional lui aussi, avait abandonner son accent du sud pour devenir un chanteur comme un autre à Paris. Il ne revient à la chanson marseillaise que quand celle-ci est à la mode, alors que DARCELYS l'a toujours chanté.

Quoiqu'il en soit, ALIBERT connait de très gros succès avec les opérettes marseillaises qu'il co-écrit avec son beau-père Vincent SCOTTO. Néanmoins, DARCELYS profite également de cette mode, en enregistrant de nombreux disques, et en devenant la doublure marseillaise d'ALIBERT, reprenant dans la cité phocéenne les rôles qu'ALIBERT créé à Paris. DARCELYS en profite même pour créer ses propres succès, comme la chanson Une partie de pétanque en 1938. Après la guerre, il disparait peu à peu de la scène publique, pour s'éteindre en 1973.

  1933   
- Toine
  1935   
- Arènes joyeuses
  1939   
- Les Gangsters du Château d'If - Une Java


Dernière modification: 24 janvier 2014

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire